Chez la jeune femme, avec l’arrivée de la menstruation, la variation cyclique des oestrogènes sera responsable d’une présence accrue de crises à l’ovulation et à la menstruation.