Les aliments impliqués dans la migraine

Publié par Migraine.com • Le 2 août 2014


Les aliments impliqués dans la migraine

Affiché par Melissa Halas-Liang, M.A., R.D., EAD – 21 novembre 2011. Cet article a été traduit de l’anglais avec l’autorisation expresse et ne peut être copié ou reproduit sans l’autorisation écrite de Migraine.com/Health Union LLC.

To read the original English version of this article, please visit: http://migraine.com/blog/foods-implicated-in-migraines/

Il y plus de 37 millions de personnes aux États-Unis qui sont atteintes de migraine. Chez certaines d’entre elles, les aliments sont un facteur important qui contribue à déclencher les migraines. Les quatres principaux aliments qui déclenchent les migraines sont :

Voici quelques autres aliments responsables des migraines :

  • la tyramine ou la phényléthylamine – deux acides aminés contenus dans le chocolat, le fromage vieilli ou fermenté (notamment le cheddar, le bleu, le brie et tous les fromages à pâte dure ou ferme et les fromages « moisis »), les aliments à base de soya, toutes les noix et la plupart des graines, les agrumes, le vinaigre (le rouge et le blanc) et certains légumes. En outre, les aliments fermentés contiennent une plus forte concentration d’histamines, une autre substance pouvant déclencher la migraine;
  • certains restes – comme la teneur en tyramine augmente avec le temps, les personnes atteintes de migraine peuvent obtenir un soulagement en évitant les restes. Soyez toujours prudents avec les restes et jetez tout aliment qui n’a pas été réfrigéré rapidement à la température appropriée. Dans votre journal, faites le suivi de vos restes et dégagez des tendances en indiquant ceux qui sont plus susceptibles de déclencher des migraines;
  • les nitrates – viandes transformées, notamment les saucisses à hot-dog, le bacon, le jambon, le salami, le peppéroni;
  • les sulfites – fruits séchés (pruneaux, figues, abricots);
  • le glutamate monosodique contenu dans les mets chinois et certaines sauces soya. De nombreux restaurants évitent le glutamate monosodique et l’indiquent sur leur menu;
  • l’aspartame – NutraSweet ou Egal;
  • les colorants alimentaires – présents dans les friandises, les aliments marinés;
  • la caféine – notamment le café, le thé, le cola;
  • les produits laitiers – notamment le yogourt.

Voici d’autres aliments qui peuvent déclencher la migraine, mais qui ont été moins étudiés jusqu’ici :

  • la caféine – elle peut contribuer à soulager la douleur causée par les maux de tête chez de nombreuses personnes, mais chez d’autres, la consommation régulière de caféine semble augmenter la sensibilité aux déclencheurs de la migraine. Ne pas consommer de caféine plus de deux jours par semaine peut être bénéfique chez les personnes qui ont des migraines occasionnelles;
  • les tanins – le thé, les pommes et les poires rouges, le cidre et le jus de pomme ainsi que le vin rouge contiennent tous des tanins;
  • le gluten contenu dans le blé, l’orge et le seigle – la maladie cœliaque serait associée à la migraine;
  • la crème glacée – certaines personnes présentent une sensibilité au froid.

Remarque : Les aliments qui déclenchent la migraine varient beaucoup d’une personne à l’autre. Bien que cette liste contienne certains déclencheurs fréquents, ils ne s’appliquent peut-être pas tous dans votre cas. Vous découvrirez peut-être d’autres aliments ou boissons qui déclenchent la migraine et qui ne sont pas compris dans la liste ci-dessus.

Les migraines déclenchées par certains aliments et boissons surviennent généralement dans les 24 heures suivant la consommation de l’aliment ou de la boisson en question mais, dans certains cas, ce délai peut être plus long. Il est également important d’envisager la possibilité d’une association ou d’une « accumulation » de déclencheurs. Une crise migraineuse peut durer huit heures, plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Pour déterminer si un aliment ou un facteur environnemental est responsable du déclenchement de la migraine, commencez à tenir un journal alimentaire une fois par semaine. Vous serez en mesure de déterminer les aliments potentiellement responsables de vos migraines et d’apporter les changements nécessaires pour éviter les crises à l’avenir!

Si vous avez toujours de la difficulté à déterminer les facteurs qui déclenchent vos migraines et que vous soupçonnez un aliment d’être en cause, consultez une diététiste pour suivre un régime d’évitement. Bien que ce type de régime ne soit appuyé par aucune étude clinique, empiriquement, (dans certains cas) il a été démontré qu’il est utile.

N.B.: Traduit de l’anglais avec l’autorisation expresse des administrateurs du site Web http://migraine.com/

Translated from English with express permission from the administrators of http://migraine.com/ 

Here’s another resources outside of the Migraine.com website: a dietary chart published by the National Headache Foundation

Low Tyramine Headache Diet)

Other related articles from Migraine.com (In English only)

Migraine Triggers: Food Triggers & Elimination Diets

Posted by Diana-Lee—August 18th, 2011

http://migraine.com/blog/migraine-triggers-food-triggers-elimination-diets/

Food and Lifestyle Journaling -Tracking Migraine Triggers

Posted by Melissa Halas-Liang, MA, RD, CDE—November 30th, 2011

http://migraine.com/blog/food-and-lifestyle-journaling-tracking-migraine-triggers/

Managing Food Triggers During the Holidays

Posted by Nancy Bonk—November 28th, 2012

http://migraine.com/blog/managing-food-triggers-during-the-holidays/

Sur le site de Migraine Québec:

Céphalée de la crème glacée

L’alimentation et les migraines


3 réponses à “Les aliments impliqués dans la migraine”

  1. Avatar Lucie Roy dit :

    Je suis migraineuse depuis 40 ans , j’ai tenté plusieurs traitements préventifs sans succès.
    J’ai finalement trouvé que je dois éviter les aliments avec agents de conservation yogourt, pains et certains fromages .De plus je suis incapable de boire de vin provenant de la SAQ ,un seul verre et je suis 4 jours au lit ….
    Ce qui est troublant c’est que les même vins achetés aux USA ou ailleurs ne me donnent pas de migraine…. En voyage à l’extérieur , ma vie est normale .
    J’aimerais savoir si d’autres personnes ont eu la même expérience avec le vin de la SAQ

    • Louise Houle, Coordonnatrice Louise Houle, Coordonnatrice dit :

      Si vous avez besoin de support, ou vous désirez partager votre vécu avec d’autres, je vous suggère de devenir membre du groupe d’entraide fermé sur Facebook qui s’appelle « Partage Migraine Québec » : https://www.facebook.com/groups/312758085805229/
      C’est un beau groupe chaleureux de gens comme vous qui cherchent de l’information, du soutien, des trucs et astuces pour mieux vivre avec les migraines et céphalées.

    • Avatar France C dit :

      J’ai exactement le même problème avec les vins de la SAQ et en voyage je n’ai aucun mal de tête même si j’en bois à chaque repas. Je suis d’accord c’est troublant.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

X