Au moment où j’écris ces lignes, ce n’est pas encore officiellement l’été, mais la chaleur est déjà installée ici, au Texas. Il fait plus de 90 F (31 C)! En général, la chaleur est associée aux vacances, aux journées au bord de la piscine, au barbecue et aux réunions de famille et d’amis. Pour les personnes vivant avec la migraine, c’est une autre histoire : des jours de crises migraineuses…

Article gracieuseté de Migraine.com, affiché sur leur site par Sarah Hackley—18 avril 2014.  Cet article a été traduit de l’anglais avec l’autorisation expresse et ne peut être copié ou reproduit sans l’autorisation écrite de Migraine.com/Health Union LLC.

Selon les spécialistes, l’été est, pour les personnes vivant avec la migraine, une saison particulièrement difficile pour plusieurs raisons, telles que : allergies, orages, relâchement du stress, changements de routine. Bien que les cinq conseils qui suivent s’appliquent en toutes saisons, ils vous permettront tout particulièrement d’apprécier les longues et belles journées d’été.

  1. Gardez de l’eau à portée de la main. Buvez souvent, à petites gorgées. Puissant déclencheur de migraine, la déshydratation vous guette surtout lorsqu’il fait chaud.
  2. Essayez de moduler votre horaire en fonction de la chaleur : éviter de sortir, surtout en des endroits sans ombre comme les stationnements, durant les heures les plus chaudes de la journée. Faites plutôt vos courses au crépuscule ou à l’ouverture des magasins le matin.
  3. Ce n’est pas seulement la chaleur qui peut déclencher les migraines : l’intensité de la lumière aussi. Quand vous allez dehors, portez un chapeau à larges bords et des lunettes soleil foncées.
  4. Assurez-vous de respecter vos routines de sommeil et d’activité physique malgré les ajustements saisonniers qui peuvent s’imposer. Si vos enfants se couchent plus tard pour bien profiter de leurs journées et que cela vous empêche de vous coucher aussi tôt que vous le voudriez, repoussez votre heure de coucher par blocs de 15 minutes en quelques jours. Puis, respectez ce nouvel horaire. Si vous avez l’habitude de marcher, de courir ou de faire du vélo en milieu de journée, optez plutôt pour sortir tôt le matin ou plus tard en soirée pour éviter les grandes chaleurs. Vous pourriez aussi utiliser le tapis roulant, le vélo stationnaire ou l’appareil elliptique.
  5. Faites de votre santé la priorité. Permettez-vous de dire « non » aux activités qui peuvent déclencher une crise de migraine, même si votre entourage s’y adonne. J’en conviens, ce n’est pas facile. Par exemple, ma famille aime bien passer la journée au parc pour se baigner, se promener et jouer. Quand j’y vais avec eux, la migraine suit. Alors, au lieu de me sentir coupable parce que je les empêche d’y aller ou parce que j’y vais malgré tout et que je deviens « malade », je leur dis plutôt de profiter de leur sortie avec leur papa et je planifie d’autres activités à faire à l’intérieur avec eux, à leur retour.

Intéressant : selon certaines études, une hausse de la température peut déclencher des migraines. En fait, selon une étude menée à Boston, une augmentation de température de 9 degrés Fahrenheit était associée à une hausse de 7,5 % des crises de migraines suffisamment intenses pour justifier une visite à l’urgence. Par conséquent, surtout l’été, soyez à l’affût! Buvez de l’eau, évitez autant que possible les déclencheurs connus et pensez santé – à votre santé!

To read the original English version of this article, please visit: http://migraine.com/blog/preventing-summer-season-migraines/

Sarah Hackley a écrit quelques livres, notamment “Preparing to Fly”, qui décrit comment organiser les finances personnelles et qui s’adresse spécifiquement aux femmes s’apprêtant à quitter un conjoint violent,”Finding Happiness with Migraines: A Do It Yourself Guide”, et le bestseller de poésie féminine chez Amazon, “The Things We Lose”. Elle travaille également à titre de rédactrice en chef et de coach en écriture. Elle prépare son premier roman.