Article gracieuseté de Migraine.com, affiché sur leur site par Tammy L Rome—19 février 2015.  Cet article a été traduit de l’anglais avec l’autorisation expresse et ne peut être copié ou reproduit sans l’autorisation écrite de Migraine.com/Health Union LLC.

Les personnes vivant avec la migraine chronique ont des crises pénibles presque tous les jours. De plus, elles présentent des comorbidités qui les invalident au point où elles doivent quitter leur emploi et demander de l’aide pour les tâches ménagères. Elles ont même de la difficulté à prendre soin d’elles-mêmes. Certaines sont aux prises avec des épisodes d’angoisse et de dépression tels qu’elles songent au suicide. Par contre, d’autres semblent mieux composer avec la migraine. Comment expliquer le fait que deux personnes aux prises avec les mêmes symptômes débilitants réagissent de manière si différente? Il serait facile de dire que les personnes qui composent bien avec ces situations n’ont « jamais vraiment éprouvé de migraine chronique ». Or, cette affirmation reflète parfaitement les préjugés que nous décrions. Personne n’aime se faire dire que ce n’est pas vraiment la migraine.

Serait-ce que les personnes qui composent mieux avec la migraine font des choses différentes ou pensent autrement que les autres? D’accord, il est plus facile de gérer ces difficultés lorsqu’on bénéficie d’un bon réseau de soutien et de soins de santé d’excellente qualité. Ces facteurs jouent un rôle, certes, mais il y a plus. Ces personnes ont intégré une ou plusieurs stratégies dans leur vie. Voici dix stratégies dans l’art de composer avec la migraine chronique.

  1. Acceptation
    Acceptez que la vie n’est et ne sera plus exactement ce qu’elle était. Libérez-vous de cette idée et trouvez des moyens d’accepter le fait que la douleur chronique fait désormais partie de votre vie.
  2. Ouverture
    Explorez de nouvelles façons de vivre avec la douleur. Demeurez prêt à essayer diverses stratégies sans vous attendre à la guérison. Soyez ouvert à essayer de nouveaux traitements lorsque les autres ne sont pas efficaces ou ne vous conviennent plus. Ayez des solutions de rechange en tête.
  3. Responsabilisation
    Prenez-vous en main : soyez responsable de votre santé. Les médecins travaillent pour vous. Refusez de capituler quand les médecins disent « il n’y a rien d’autre à faire ». Osez demander une deuxième opinion ou changer de médecin si vous considérez que le traitement proposé ne vous convient pas. Et si vous pensez faire l’objet de préjugés, n’hésitez pas à loger une plainte.
  4. Ressources intérieures
    Sachez que vous pouvez trouver des moyens créatifs de composer avec la douleur. Osez essayer et, si une option échoue, soyez prêt et ouvert à essayer autre chose. Gardez en tête de trouver un ou plusieurs moyens plus efficaces pour soulager la douleur. Et surtout, soyez réalistes : il s’agit non pas d’éliminer la douleur, mais de la prendre en charge.
  5. Vulnérabilité
    Acceptez le fait d’être vulnérable. Apprenez à gérer le stress qui vous rend plus vulnérable. Sachez que vous pouvez choisir le niveau de stress qui vous est acceptable. Sachez comment réagir à ce stress. Enfin, soyez prêt à assumer les conséquences de vos choix et décisions.
  6. Confiance
    Veillez à bien connaître la douleur avec laquelle vous vivez. Apprenez un nombre suffisant de stratégies pour vous permettre de gérer la douleur : ainsi, vous ne la craindrez plus. Vous saurez comment y répondre en toutes circonstances – ou presque.
  7. Connaissances
    Faites-vous un devoir d’en apprendre le plus possible sur la migraine, sur ses déclencheurs et sur vos limites personnelles. Acceptez votre réalité et apprenez à vivre avec elle, plutôt que de vous battre contre elle.
  8. Activité
    Pratiquez régulièrement des activités physiques qui vous conviennent. Veillez à connaître suffisamment bien votre corps pour savoir doser (moment et intensité) votre niveau d’activité physique. Acceptez que parfois vous êtes plus limité et réjouissez-vous des moments où vous pouvez en faire davantage. Oubliez les normes de performance rigides!
  9. Limites
    Sachez établir et maintenir de saines limites dans vos relations interpersonnelles. Ne vous laissez ni manipuler, ni culpabiliser, ni menacer, ni soudoyer. Il est parfois préférable de rompre des liens qui ne vous conviennent plus que de sacrifier l’intégrité de vos limites personnelles.
  10. Planification
    Prévoyez diverses modalités selon les symptômes. Autant que possible, ne vous laissez pas prendre au dépourvu. Ayez même un plan dans l’éventualité où rien ne fonctionne!

Personne n’est parfait, mais nous pouvons tous apprendre quelque chose de quelqu’un, quitte à le modifier à notre convenance. Apprendre à composer avec la migraine prend du temps – des mois, voire des années. Patience! Chacun a son propre parcours, ses propres limites et son propre ressenti. Pour intégrer une ou plusieurs de ces stratégies, vous pourriez repérer une personne qui représente un « modèle » pour vous et de lui demander d’être votre mentor.

To read the original English version of this article, please visit:
http://migraine.com/blog/10-secrets-of-successful-chronic/

Tammy a reçu des diagnostics de migraine chronique, de céphalée de Horton et de fibromyalgie. Confrontée quotidiennement à la douleur, Tammy comprend bien les personnes vivant avec la migraine chronique. En plus d’avoir obtenu une maîtrise en counselling professionnel, Tammy est également maître Reiki et herboriste. Pendant des décennies, elle s’est efforcée de mener sa carrière de conseillère professionnelle malgré la douleur intense et persistante. Elle a poursuivi sa pratique jusqu’à ce que les effets invalidants de la migraine l’en empêchent. Après des années de lutte, elle a appris à accepter la douleur et à saisir les bons moments dans les limites que lui impose son corps. Bien qu’elle ne pratique plus auprès de sa clientèle, sa passion pour le counselling et l’enseignement demeure. Elle continue d’inspirer en tant que rédactrice et intervenante en soutien et en sensibilisation des migraineux.