Question du patient
Je souffre de migraine chronique depuis plusieurs années.  Existe-il un traitement qui peut me guérir?

 

Réponse du Dr Leroux

Comme vous l’avez certainement constaté, les migraines sont tenaces. En fait, dans notre conception scientifique actuelle, la migraine est une condition chronique paroxystique, c’est à dire qu’elle persiste au long terme avec des crises entrecoupées de périodes asymptômatiques. La prédisposition aux migraines est sans doute déterminée par un ensemble de gènes, avec plusieurs combinaisons possibles. Par exemple, certaines migraineuses sont très influencées par les variations hormonales, alors que pour d’autres les aliments sont des déclencheurs. Au cours de la vie, les stress majeurs, les accidents et commotions cérébrales, et autres perturbateurs, influencent la fréquence des crises. Chaque année, 2,5% des migraineux occasionnels vivront une chronicisation de leurs migraines, c’est à dire que leur fréquence augmentera à plus de 15 jours par mois pour plus de 3 mois. 2 ans plus tard, un quart des migraineux chroniques seront de retour à un état épisodique.

Bref, il y a bien peu de données sur la «guérison» de la migraine. La situation la mieux connue est certainement la ménopause chez certaines femmes très hormonosensibles. Mais dans certains cas la ménopause ne change rien.

Évidemment, plusieurs «thérapeutes» et même de nos jours certains chirurgiens prétendent avoir trouvé des traitements miracle ou des chirurgies garantissant une guérison durable. Le débat fait rage, mais la plupart des experts dans le monde des céphalées sont plutôt sceptiques.

J’ai vu dans ma pratique quelques histoires heureuses d’amélioration soutenue au long terme suite à des changements des habitudes de vie : augmentation de l’hydratation, arrêt du gluten, exercice, perte de poids….et même rupture conjugale en cas de relation difficile, mais ce ne sont que des anecdotes.

Bref, je ne peux aucunement répondre à votre question pour votre cas particulier. Évidemment je n’ai pas le détail de votre historique, mais même si je l’avais je ne pourrais pas faire de prédiction fiable. J’explique en général à mes patients qu’ils traverseront de bonnes et de moins bonnes périodes, et qu’il importe d’adopter un bon style de vie, de tenter les traitements disponibles en cas de besoin.

 

 Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC (spécialiste en médecine des céphalées)