Question du patient

« Je fais des migraines ophtalmiques depuis l’âge de 15 ans. Ces migraines sont devenues plus fréquentes par la suite et j’ai consulté, à l’âge de 20 ans, un médecin. Après un scan, nous en sommes venus à la conclusion que je faisais des migraines ophtalmiques et que des advils, pris dès l’apparition des auras, suffisaient comme traitement. J’ai maintenant 28 ans, et depuis les deux à trois dernières années mes migraines sont plus fréquentes. Je ne m’en suis pas trop préoccupé, car ça correspondait à mes premières années de travail et donc à un horaire plus rigoureux. J’ai dernièrement subi beaucoup de stress avec l’achat d’une maison en plus de travailler deux fois plus à cause des rénovations que nous avons effectuées nous-mêmes. La semaine dernière, suite à un match de soccer, je me suis réveillé en pleine nuit à cause d’un gros mal de tête. Le lendemain, j’ai fait une grosse migraine ophtalmique avec l’apparition d’auras dans mon champ visuel à plusieurs reprises (matin, midi, après-midi), alors que d’habitude elles ne revenaient pas. Le soir, croyant la crise finie, j’ai bu du vin, ce qui m’a valu un mal de tête terrible et insupportable pendant plusieurs heures. Depuis, j’ai toujours un peu mal à la tête, mais surtout, j’ai toujours des auras dans mon champ visuel. Ça fait maintenant 8 jours que ça dure et rares sont les moments pendant lesquels je vois bien.

Je me demande si j’aurai pu subir un commotion cérébrale au soccer, suite à un impact légèrement douloureux avec le ballon, qui aurait aussi déclenché mes migraines, ou si je fais une grosse migraine très longue, ou encore si j’ai un autre problème neurologique. J’ai consulté un médecin, qui m’a donné une requête pour un rdv en neurologie, et m’a donné de l’indéral-LA en attendant ma rencontre avec le Neurologue. Je n’ai pas vraiment de problème de haute tension et je me demande si je devrais prendre ce médicament. Je m’inquiète, car je ne sais pas si une migraine peu durer 8 jours (avec aura). Que dois-je faire exactement? »

Réponse du Dr Leroux

« Tout d’abord je dois être très prudente concernant un avis médical dans une situation qui vous inquiète. Vous avez bien fait de consulter et c’est une bonne chose que vous avez été référé en neurologie. Avez-vous passé un examen d’imagerie cérébrale? (scan ou résonance magnétique IRM). Sur une note plus rassurante, je peux vous confirmer qu’un trauma crânien, même mineur, peut provoquer une crise de migraine avec aura chez une personne prédisposée. Cette crise peut effectivement être plus longue ou plus sévère, et justifier une consultation médicale. Durant une période à risque comme celle que vous décrivez (manque de sommeil, stress), les autres déclencheurs, incluant l’alcool, risquent d’être moins bien tolérés, comme vous avez pu le constater…

L’Indéral ou propranolol, est un médicament contre hypertension. Cependant, c’est aussi un traitement de première ligne pour la prévention des migraines. Ce médicament diminue l’irritabilité du cerveau dans les études animales faites sur les souris, ce qui pourrait expliquer son action sur les migraines. Aussi, je vous encourage, si vous avez encore beaucoup de crises, à le tenter. Évidemment, aucun traitement préventif des migraines n’est parfait, et le pharmacien pourra vous expliquer les possibles effets secondaires de ce traitement. Une hydratation adéquate est essentielle pour un bon contrôle des migraines. J’ai vu des patients s’améliorer seulement avec une augmentation de leur consommation quotidienne d’eau. Du côté des produits naturels, le magnésium peut parfois aider (300 mg 1-2 fois par jour) et ne nécessite pas de prescription. Pour casser vos crises, il se peut bien que l’Advil (ibuprofène) ne soit pas suffisant. Les triptans sont une autre catégorie de médicaments très utiles contre les migraines. Leur arrivée sur le marché dans les années 1990 a été une révolution. Il en existe plusieurs sortes (voir liens plus bas), et vous devriez en essayer quelques-uns pour mieux contrôler vos crises. On conseille souvent de prendre le triptan après l’aura, mais dans les faits plusieurs patients le prennent, parfois en combinaison avec un anti-inflammatoire, dès le début de l’aura. Évidemment je suggère fortement l’utilisation d’un calendrier pour suivre vos essais et leurs effets. Le calendrier est un peu la prise de sang de la migraine, qui permet d’avoir l’heure juste sur la situation.

J’espère que votre situation se stabilisera! La migraine est un problème fréquent et parfois invalidant, négligé par le système. C’est pourquoi je travaille sur Migraine Québec! J’espère vous avoir donné quelques informations utiles. Enfin, si vous deviez être alarmé par d’autres symptômes, n’hésitez pas à reconsulter un médecin. Vous trouverez plus d’informations sur les traitements de crise aux pages suivantes; ici. De plus, voici un autre document pertinent : mythes et réalités sur la migraine ».

 

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC (spécialiste en médecine des céphalées)