Pour traiter vos crises, il faut les connaître. Y’en a-t-il des pires que d’autres? Comment débutent-elles? Ceci aide à bien prendre les médicaments de crise. Lisez la suite pour la description des phases de la migraine.

 

Une même personne peut avoir plusieurs types de crises (par exemple une sorte qui commence dans le cou rapidement, une qui commence lentement comme un petit mal de tête…). Les étapes de la crise migraineuse sont:
  1. Prodrome (pas chez tout le monde): certaines personnes ressentent des symptômes précurseurs dans les 24h avant le début de la crise. Il peut s’agir de fatigue, irritabilité, rage de sucre, bâillements ou envie d’aller aux toilettes plus souvent.
  2. Aura (20% des migraineux en ont, et pas nécéssairement à chaque crise): le plus souvent il s’agit de symptômes visuels (points lumineux, perte de vision, kaléidoscope), mais des engourdissements ou des troubles de la parole peuvent survenir (En savoir plus sur l’aura).
  3. Montée de la crise: c’est un moment clé. Parfois la douleur monte rapidement. Parfois, un petit mal de tête peut persister durant des heures avant que les indices de migraine deviennent francs (apparition de coups de marteau, de nausée). C’est durant cette période que le traitement de crise doit être pris.
  4. Phase intense: la douleur est forte, les tempes battent, la nausée vous accable, la lumière est insupportable… il est souvent trop tard pour traiter, le feu est pris, et vous souffrez dans votre lit… ou pire, à votre travail!
  5. Résolution: soit grâce à un traitement, soit spontanément ou suite au sommeil. La douleur descend, les symptômes se calment.
  6. Après-crise: Il n’est pas rare de se sentir fatigué ou d’avoir « un petit fond de mal de tête » durant les heures ou la journée qui suivent la crise.

C’est en connaissant le déroulement de votre crise que vous pourrez utiliser les traitements de crise efficacement.

Phase de la crise migraineuse

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC (spécialiste en médecine des céphalées)