Les phénomènes électriques et chimiques de la migraine sont réels mais sont invisibles sur le scanner, même si vous faites le scan durant la crise.

 

« Mon médecin m’a fait passer un scanner, qui est normal. Pourtant j’ai de très fortes migraines. Pourquoi on ne voit rien? Est-ce qu’une résonance magnétique serait utile? »

Si vous souffrez de migraine, il est attendu que votre CT-scan soit normal. La migraine n’est pas causée par une lésion visible du cerveau, mais par un dérèglement électrique et inflammatoire que l’imagerie standard ne capte pas, même si l’examen est fait durant la crise.

 

 

De plus en plus de patients ont des IRM réalisées pour des maux de têtes primaires. Ces examens n’aident pas à diagnostiquer une migraine mais peuvent révéler des trouvailles fortuites, c’est-à-dire quelque chose qu’on voit mais qui n’a pas de lien avec le mal de tête.  Est-ce que tout migraineux devrait passer une IRM? Certainement pas! Le diagnostic de la migraine se base sur la description de symptômes typiques. C’est votre médecin qui pose le diagnostic, pas l’IRM!

Si votre examen neurologique est normal et que vos symptômes sont typiques, votre médecin est en mesure d’exclure les autres diagnostics possibles et il n’y a pas d’indication pour faire une imagerie.

 


« J’ai entendu parler de découvertes en imagerie sur la migraine. De quoi s’agit-il? »

 

Des techniques d’imagerie sont disponibles dans les laboratoires de recherche. Il s’agit surtout du TEP scan (tomographie par émission de positons) et de la résonance magnétique fonctionnelle (fMRI). Ces techniques permettent de voir quelles zones du cerveau sont actives à un moment donné, ce qui est très utile en recherche quand on veut comprendre ce qui se passe, mais elles sont très coûteuses et n’ont pas d’applications diagnostiques utiles pour les migraineux (du moins pour le moment).

 

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC (spécialiste en médecine des céphalées)