Si vous prenez des traitements de crise plus de 3 jours par semaine et que vous avez mal à la tête un jour sur deux, vous êtes à risque de développer des maux de tête à cause des médicaments. Il est fortement suggéré de lire cette page!

 

« Avant, j’avais une ou deux migraines par mois… maintenant j’ai des pots d’Advil (ou autre) partout, et j’ai mal à la tête plus d’un jour sur deux… qu’est-ce qui se passe? »

Vous pourriez être victime de la céphalée médicamenteuse.

Ce problème touche 1% des Canadiens, mais 50% des gens qui ont mal à la tête plus d’un jour sur deux. En gros, les migraineux ont un cerveau qui réagit de façon particulière aux médications et sont plus susceptibles de développer la céphalée médicamenteuse. La prise régulière de médicaments contre les maux de tête a pour effet d’augmenter la fréquence des maux de tête, comme si le système devenait de plus en plus irritable à cause des analgésiques (ou des triptans). On voit dans les cliniques des centaines de personnes touchées par ce fléau.

La bonne nouvelle, c’est que près de 70% des gens peuvent s’améliorer significativement seulement en arrêtant de prendre les pilules responsables du problème. C’est ce qu’on appelle un sevrage, période d’habituellement 2 à 4 semaines durant laquelle les maux de tête peuvent devenir plus sévères – c’est la céphalée rebond.

Télécharger un document d’information

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC (spécialiste en médecine des céphalées)