L’exercice régulier allonge la durée de vie en santé, aide au sommeil, aide au contrôle du poids et à la gestion du stress… pourquoi s’en priver? Lisez la suite pour comprendre comment gérer vos migraines avec l’activité physique.

« Une amie migraineuse m’a dit que l’exercice physique lui donnait souvent des migraines. Pourtant, depuis que j’ai commencé à m’entraîner, j’ai moi-même moins de migraines et elles sont bien moins pires… Je suis convaincu qu’elle se trouve une excuse pour ne pas faire d’exercice, mais elle ne veut rien entendre. Comment puis-je la convaincre que ça serait bon pour elle? »

Il y a, chez les migraineux, deux côtés à la médaille de l’activité physique. D’un côté, il faut savoir que chaque migraineux a ses propres déclencheurs de migraine et que, pour 10% d’entre eux, l’exercice physique en est un. Votre amie n’est donc pas seule dans cette situation et a dans un sens raison de fuir son déclencheur. De l’autre côté, même si nous n’avons pas encore de preuves scientifiques irréfutables, il semble effectivement que l’exercice physique réduit tout au moins l’intensité de la douleur des migraines et, indirectement, peut-être aussi la fréquence et la durée des crises. Elle fournit également de nombreux autres effets bénéfiques reconnus sur la santé.

 

Comment faire la part des choses? Pour ce faire, nous devons:

  1. différencier les types de maux de tête associés à l’exercice;
  2. comprendre ce qui cause un mal de tête pendant l’exercice pour l’éviter;
  3. réfléchir aux effets bénéfiques de l’exercice sur les migraines;
  4. fixer des objectifs d’entraînement.

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC (spécialiste en médecine des céphalées)