Il faut casser la crise à son début. Traiter une crise déjà bien installée est plus difficile. Identifier le début de la crise est une étape importante.

Pour prévenir un coup de soleil, il faut mettre la crème AVANT de s’exposer! Une fois que le feu est pris, c’est trop tard. Les clés du succès pour contrôler ses crises de migraine: Connaître sa crise et identifier le début de la montée douloureuse. C’est à ce moment que le traitement de crise a le plus de chances d’être efficace. Des indices à surveiller:

  • la douleur devient pulsatile (rythmique, comme le cœur qui bat dans la tête ou comme des coups de marteau);
  • la lumière devient agaçante;
  • la douleur devient plus intense;
  • la douleur se concentre d’un côté;
  • les nausées commencent (il est sans doute un peu trop tard…).

Règle 1: Abandonnez la pensée magique typique des migraineux: « Oh, ça va passer, je n’aurai pas de crise, je vais prendre un Tylénol ». Combien de fois cette stratégie est-elle efficace?? La plupart du temps, on se retrouve incapacité après avoir raté l’opportunité de casser la crise. AGISSEZ si la crise commence, des études ont démontré qu’en plus d’être beaucoup plus efficace pour traiter la crise actuelle, traiter la crise tôt (pendant la montée) diminue la fréquence des crises subséquentes!

Règle 2: Avec l’aide de votre modécin, trouvez un traitement de crise efficace. Chaque personne est différente et chaque médicament a des particularités qui peuvent vous correspondre. Au cours de votre vie, vous pourrez utiliser différents traitements de crise.

Règle 3: Avoir ses cachets avec soi. Un cachet qui reste dans le tiroir de la chambre à coucher ne traitera pas votre crise au travail.

Un bon traitement:
  • soulage la douleur en 2h ou moins;
  • ne produit pas d’effet secondaires significatifs;
  • termine la crise, sans récidive (retour de la crise);
  • a un rapport effet-prix acceptable pour vous.

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC, Neurologue, médecine des céphalées