Quelle déception… je pensais m’améliorer, mais j’ai encore autant de migraines (voire plus) qu’avant. Quel est le problème?

 

Vous ne l’avez pas pris assez longtemps
Pour faire un bon essai, il faut prendre le traitement de fond au moins 3 mois. 6 semaines ne sont pas suffisantes. Les traitements de fond prennent du temps à agir.

 

La dose n’a pas été assez augmentée
Combien de fois en clinique je vois des gens qui ont tenté des traitements de fond… à dose minime ! C’est comme essayer de traiter un mal de tête avec un quart de Tylenol ! On a parfois peur d’augmenter les doses, mais tant qu’il n’y a pas d’effets secondaires persistants, il n’y a pas de danger.

 

Vous avez une céphalée médicamenteuse
Vous prenez des cachets de traitement de crise 3-4 jours par semaine (plus de 15 jours par mois)? Vous êtes à risque de céphalées médicamenteuse. La prise régulière d’analgésiques modifie le cerveau migraineux et entraîne des maux de tête plus fréquents. Il y a souvent un petit mal de tête de fond qui devient difficile à différencier des vraies crises.

 

Vous avez du l’arrêter à cause d’effets secondaires
Tous les médicaments peuvent avoir des effets secondaires. Malheureusement, il faut essayer pour savoir si on tolère un médicament. Les premiers jours sont parfois difficiles, mais après quelques temps, le corps s’habitue. Ne vous découragez pas ! Avant de débuter un traitement, assurez-vous de bien comprendre s’il y a des symptômes d’alerte de réactions graves. La plupart du temps, les effets secondaires sont de l’ordre des étourdissements, un peu de nausée, de somnolence, etc. et ont tendance à s’améliorer.

 

Il y a eu une situation qui a détérioré les migraines durant l’essai
Vous faites un essai de traitement de fond et vous tombez malade, vous êtes opéré, vous vivez un grand stress… tout ceci risque d’augmenter vos crises et compliquer l’évaluation du traitement de fond. À discuter avec le médecin avant de baisser les bras.

 

Il y a un déclencheur de vos crises qui n’est pas traité
S’il y a un problème de santé caché qui contribue à vos migraines, plusieurs traitements de fond seront inefficaces. Lorsque vous connaissez vos déclencheurs, il est important de les mentionner à votre médecin (à moins que ce ne soit évident!). On pense souvent à:
  • L’apnée du sommeil
  • L’obésité
  • L’anémie
  • Les problèmes de thyroïde
  • Le bruxisme (grincements de dents)
  • La dépression ou les troubles anxieux non contrôlés

 

Le traitement a eu un effet, mais sans calendrier, le bénéfice n’a pas été remarqué
Il arrive qu’on ait l’impression de n’avoir pas eu d’amélioration, mais en fait, les crises sont moins fréquentes. Le calendrier permet de garder un compte objectif de la situation et facilite les décisions.

 

Vos migraines sont difficiles à traiter, il faut essayer un autre traitement
La migraine peut être une maladie très incapacitante et difficile à contrôler. C’est dans cette situation qu’une évaluation spécialisée, et parfois multidisciplinaire, s’impose.

 

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC, Neurologue, médecine des céphalées