J’ai entendu parler de vitamines, de suppléments et de produits naturels pour traiter la migraine. Qu’est-ce qui fonctionne vraiment?

Les produits naturels, les vitamines, les suppléments ne sont fondamentalement pas différents des médicaments dans leur nature et leurs risques. Aucun n’a été prouvé plus efficace que les médicaments, mais ils valent la peine d’être essayés lorsque les médicaments ne sont pas indiqués pour vous, lorsque vous n’en voulez pas ou si, pour une raison ou une autre, la consultation d’un médecin vous est impossible.

Tous sont des traitements de fond; ils aident à réduire la fréquence des crises mais n’aident pas à les casser. Il faut les prendre quotidiennement pendant plusieurs mois pour obtenir les bénéfices. Pour savoir si votre traitement fonctionne, vous devez n’en faire qu’un seul à la fois et utiliser un calendrier pour évaluer objectivement si la fréquence de vos maux de tête a diminuée. Sauf indications contraires, les posologies indiquées ici sont pour les adultes, pas les mineurs! Discutez avec un médecin ou un pharmacien avant d’en donner à votre enfant. Voici les traitements dont l’efficacité est prouvée scientifiquement:

 

Magnésium

Posologie: 600 mg de dicitrate de trimagnésium une fois par jour pendant plusieurs mois.

Ce qu’il faut savoir:

  • Plusieurs études scientifiques ont démontré que le magnésium réduit la fréquence des migraines d’en moyenne 40% ainsi que l’intensité de la douleur lors des crises. Les résultats varient d’une personne à l’autre et sont faibles ou absents chez près de la moitié des migraineux.
  • Le magnésium est un laxatif. Faites attention à la forme sous laquelle vous prenez le magnésium : le dicitrate de trimagnésium est une forme pour laquelle on a démontré l’efficacité contre la migraine avec des effets secondaires tolérables. Certains autres sels de magnésium donnent trop de diarrhée pour être absorbés. Renseignez-vous auprès d’un pharmacien en cas de doute.
  • Le magnésium est plus efficace contre les migraines associées aux menstruations (mais n’a pas été démontré plus efficace que les traitements de fond médicamenteux).
  • Si vous souffrez de problèmes rénaux, consultez un médecin avant de prendre des suppléments de magnésium. Ce sont les reins qui éliminent le magnésium. Un mauvais fonctionnement entraîne une accumulation et, ultimement, une intoxication au magnésium.
  • Les légumes verts abondent en magnésium (c’est lui qui leur donne cette couleur). Voici quelques autres aliments riches en magnésium : le flétan, les algues marines, les germes de maïs, le cacao en poudre, les germes de blé, les amandes, les cachous, les fèves de soya, les noix, la plupart des céréales, le gruau, les patates, les arachides et le beurre d’arachides. L’eau pure riche en minéraux peut aussi être une bonne source de magnésium.

Comment en est-on venu à penser utiliser le magnésium pour traiter la migraine?

Le magnésium est vital pour des aspects nombreux et diversifiés de notre fonctionnement. On a remarqué que, pendant une crise, la moitié des migraineux ont un déficit de magnésium. Cette observation a aussi été faite chez les dépressifs. Elle pourrait expliquer une partie du lien entre la migraine et la dépression et pourquoi certains migraineux ont des changements d’humeur quelque temps avant leur crise. Par ailleurs, le stress, un déclencheur connu de migraines, augmente l’élimination de magnésium dans l’urine et pourrait causer un déficit. L’élimination de magnésium est aussi influencée par un autre déclencheur commun : les hormones menstruelles. Les femmes ont 3 fois plus de chances d’avoir un déficit de magnésium lors d’une migraine pendant les menstruations que lors d’une migraine sans menstruation.

Le magnésium est impliqué dans de nombreux mécanismes physiologiques qui causent des maux de tête. Bref, il semble qu’un déficit de magnésium soit un des nombreux facteurs qui prédisposent à la migraine et c’est certainement une bonne idée de le corriger, mais il faut se rappeler que la moitié des migraineux n’en manquent pas.

 

Vitamine B2 (Riboflavine)

Posologie: 200 mg deux fois par jour pris avec repas pendant plusieurs mois (Note : c’est la posologie avec laquelle les études sur la migraine ont été faites, mais la vitamine B2 s’absorbe mieux en plusieurs petites doses de 30 à 50 mg pendant la journée. )

Ce qu’il faut savoir:

  • Une étude scientifique a rapporté qu’après 3 mois, 59% des migraineux qui ont pris de la vitamine B2 ont vu la fréquence de leurs crises diminuer de moitié alors que ça n’a été le cas que pour 15% des migraineux qui ont pris un placébo. La différence était statistiquement significative.
  • Les effets secondaires de la vitamine B2 à ces quantités ne sont pas trop dérangeants : urine plus fréquente et colorée d’un jaune fluorescent. Rarement, on rapporte de la diarrhée.
  • Si vous voulez augmenter suffisamment votre apport pour traiter votre migraine par l’alimentation, cachez vos aliments de la lumière car elle y est instable. Voici d’excellentes sources alimentaires de vitamine B2 : les céréales enrichies, le lait non-gras, les œufs, les amandes ainsi que les épinards et autres légumes feuillus.

Comment en est-on venu à penser utiliser la vitamine B2 (riboflavine) pour traiter la migraine?

La vitamine B2 fait fonctionner le métabolisme énergétique des cellules du corps. Il a été démontré de plusieurs façons que, pendant une crise de migraine, le métabolisme énergétique du cerveau est significativement perturbé. Le but de l’augmentation de l’apport de vitamine B2 est de le stabiliser.

 

Coenzyme Q10 (CoQ10)

Posologie: De 150 mg une fois par jour à 100 mg trois fois par jour pendant plusieurs mois.

Ce qu’il faut savoir:

  • La Coenzyme Q10 est une des composantes des cellules qui aident à extraire l’énergie du sucre et des graisses. On la retrouve dans l’alimentation mais, contrairement aux vitamines, notre corps en fabrique aussi par lui-même.
  • Deux études scientifiques ont démontré que la Coenzyme Q10 était supérieure à un placébo; 61% des migraineux traités ont vu leur fréquence de crises baisser d’au moins la moitié, en plus de réduire la durée des migraines et des nausées associées. La différence était statistiquement significative .
  • Il arrive à l’occasion que la consommation cause des dérangements au système digestif et des petites réactions allergiques sur la peau.
  • Une étude chez 1550 mineurs de 10 à 17 ans a démontré un déficit de Coenzyme Q10 chez le tiers d’entre eux. Un supplément a significativement réduit leurs maux de tête. Parlez-en à un pédiatre si votre enfant souffre de maux de tête.
  • Les meilleures sources alimentaires de Coenzyme Q10 connues sont les cœurs d’animaux, l’huile de soya, l’huile d’olive, l’huile de pépins de raisin, les muscles (viande rouge), les noix en général, le persil et le foie.

Comment en est-on venu à penser utiliser la Coenzyme Q10 pour traiter la migraine?

Le métabolisme énergétique du cerveau est perturbé pendant une crise de migraine. Dans les cellules, ce sont les mitochondries qui sont responsables de la majorité du travail de transformation de l’énergie. Pour qu’elles puissent faire ce travail, la Coenzyme Q10 est une substance extrêmement importante et à ce titre, elle intéresse les biochimistes. Lorsque l’on traite avec un supplément de Coenzyme Q10 des patients dont les mitochondries du cerveau sont perturbées, on note une amélioration significative de l’efficacité énergétique de celles-ci.

 

Extraits de Pétasite (Petasites hybridus) – Petadolex®

Posologie: 50 à 75 mg deux fois par jour pendant 4 à 6 mois.

Ce qu’il faut savoir:

  • Les substances médicinales du pétasite s’appellent « s-pétasine » et « isopétasine » et sont des anti-inflammatoires qui baissent la pression artérielle. Elles sont extraites des feuilles ou des racines du pétasite avec une méthode qui vise à éliminer les « alcaloïdes pyrrolizidiniques » (AP), des produits naturels cancérigènes, qui bouchent les vaisseaux sanguins en formant des caillots et qui sont toxiques pour le foie et les poumons. Prenez garde à bien vous procurer des extraits de pétasites certifiés sans AP (PA-free). Le Petadolex® est un tel extrait. Ne consommez pas de pétasite brute.
  • De nombreuses études scientifiques ont démontré l’efficacité du pétasite à réduire la fréquence de la migraine maximalement après 3 mois de consommation. Pour 75 mg deux fois par jour, on observe 58% de réduction vs 28% chez ceux qui ont eu un placebo. La différence était statistiquement significative.
  • Outre des rots plus fréquents et autres problèmes légers du système digestif, il n’y a à peu près pas d’effets secondaires aux extraits de pétasite sans AP. Cependant, compte tenu du risque qu’il reste des traces d’AP, le pétasite n’est pas recommandé si vous souffrez de problème de foie. Aussi, comme toutes préparations d’herbes, les femmes enceintes ne devraient pas en consommer.
  • Le pétasite est sécuritaire chez les enfants et 91% se disent au moins un peu soulagés par lui après 4 mois de traitement. Demandez un médecin ou un pharmacien pour connaître la dose adéquate pour votre enfant.

Pour plus d’information sur le pétasite, consultez la fiche de PasseportSanté.net.

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC, Neurologue, médecine des céphalées