Certaines personnes viennent de familles de migraineux, d’autres sont les seules à avoir des migraines. Mais comment s’expliquer cela?

 

Il existe des maladies qui sont reliées à un seul gène et qui se transmettent de parent en enfant de façon évidente. Ce sont les maladies génétiques dites mendéliennes, qui sont soit dominantes, soit récessives.

Certaines formes rares de migraines avec aura sont reliées à des gènes identifiés et se transmettent de façon dominante. On appelle cela la migraine hémiplégique familiale car les crises peuvent s’accompagner de paralysie.

Mais pour la plupart des migraineux, aucun gène précis n’est identifié.

 

La crise migraineuse est un phénomène complexe qui implique plusieurs structures, plusieurs neurotransmetteurs, plusieurs protéines. Chaque protéine est codée par un gène. Imaginez la quantité de gènes qui pourraient être impliqués dans la migraine! C’est pour cela qu’on dit que la migraine est sans doute une maladie polygénique (plusieurs gènes).

On croit que certains gènes pourraient rendre les neurones des migraineux plus excitables, plus sensibles. Mais pour l’instant, rien n’est clair!

La recherche continue. L’espoir: trouver un gène qui puisse inspirer de nouveaux traitements. Mais ce n’est pas garanti, car la plupart des maladies génétiques pures restent sans traitement à ce jour (chorée de Huntington, dystrophie musculaire, fibrose kystique, neurofibromatose…)

 

alt

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC, Neurologue, médecine des céphalées