Il y a plusieurs sortes de traitements de crise disponibles. Certains sont en vente libre, d’autres sur prescription. Lisez la suite pour une liste des traitements disponibles.
Il est utile de savoir que les médicaments ont toujours DEUX noms. Un nom commercial (Tylénol) et le nom de la substance chimique active (acétaminophène).

 

Les analgésiques:

Le plus connu est le bon vieux Tylénol (acétaminophène ou paracétamol). Les analgésiques agissent sur les récepteurs de la douleur dans le cerveau. Ils ne sont pas spécifiques à la migraine. Ils peuvent être efficaces, mais sont moins puissants que les anti-inflammatoires ou les triptans. Ils sont parfois combinés avec de la codéine, de la caféine, des barbituriques ou des stimulants comme la pseudoéphédrine (Tylénol Rhume et Sinus par exemple). Pris plus de 2-3 jours par semaine, ils peuvent augmenter la fréquence des maux de tête (informez-vous sur la céphalée médicamenteuse).

Les Anti-inflammatoires:

L’inflammation joue un rôle important dans la migraine et les anti-inflammatoires peuvent être très efficaces. Le principal problème: les effets digestifs (brûlements d’estomac) et parfois aussi un coup de fatigue.
Exemples: Advil, Aspirine, Célébrex, Motrin, Ibuprofène, Naprosyn, Naproxène, Ponstan, Toradol.

Qu’est-ce qui cause les migraines?

Les triptans:

Ils agissent probablement de plusieurs façons, à la fois sur les artères cérébrales et sur les structures qui gèrent la douleur. Il y a 7 sortes de triptans commercialisés en ce moment. Si vous n’arrivez pas à contrôler vos crises avec des médicaments en vente libre, alors les triptans sont la prochaine étape, mais ils sont sur prescription seulement.

Amerge(naratriptan)
Axert(almotriptan)
Frova(frovatriptan)
Imitrex(sumatriptan)Existe en vaporisateur nasal et en stylo-injecteur (comme un Épipen)
Maxalt(rizatriptan)Existe en cachets (gauffrettes) fondants
Relpax(eletriptan)
Zomig(zolmitriptan)Existe en cachets (gaufrettes) fondants et en vaporisateur nasal

Les triptans ont une histoire très intéressante qui remonte au Moyen-Âge.

Plusieurs patients ont peur des triptans car on leur dit souvent que ce sont des médicaments « forts ». De plus, leur prix élevé (même s’ils sont remboursés) impressionne. En fait, les triptans sont efficaces pour traiter les crises migraineuses et, compte tenu de l’impact de la migraine sur le quotidien, devraient être essayés (après discussion avec un médecin) si vos crises ne se cassent pas avec un traitement sans ordonnance.

Les Anti-nausée:

La nausée est un symptôme fréquent de la crise migraineuse. Non seulement elle est désagréable, mais le fait d’avoir l’estomac à l’arrêt ou de vomir empêche les médicaments d’être absorbés et donc de produire un effet bénéfique.
Exemples: Gravol, Stémétil, Dompéridone.

Les Opiacés (ou narcotiques):

Ce sont des dérivés de morphine. La codéine est la plus fréquente. Attention: plusieurs analgésiques vendus sans ordonnance contiennent de petites doses de codéine. Les opiacés ne sont pas un bon choix pour traiter les crises de migraine. Ils peuvent augmenter les nausées, et entraînent rapidement des céphalées médicamenteuses ou de rebond lorsqu’ils sont pris régulièrement (la céphalée médicamenteuse est une cause fréquente de migraine chronique).
Exemples: Tecnal, Fiorinal, Emtec, Tramacet.

Qu’est-ce que la migraine chronique?

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC, Neurologue, médecine des céphalées