Un traitement de fond est justifié si la fréquence de vos migraines est telle que les maux de tête ont un impact sur votre vie personnelle et/ou professionnelle, et ce malgré de bonnes habitudes de vie.

 

SITUATION A : J’ai 3 crises par mois ou moins

Si vous avez des crises quelques fois par mois ou par année, et qu’entre les crises vous n’avez pas mal à la tête, il faut se concentrer sur le traitement de la crise.

Les traitements utilisés au besoin pour casser une crise sont appelés traitements de crise.  Cette situation migraineuse est en général assez facile à gérer et ne nécessite pas de traitement de fond.

SITUATION B : J’ai des crises 4 jours par mois ou plus, mais je n’ai aucun mal de tête au moins 15 jours par mois.

Si vous avez des crises fréquentes (une par semaine ou plus), même entrecoupées de périodes sans mal de tête, les crises peuvent nuire à votre vie personnelle et professionnelle. Dans cette situation, il faut essayer de diminuer la fréquence mensuelle des crises. C’est pourquoi on utilise des traitements préventifs, ou de fond. Ces traitements sont pris quotidiennement, que l’on ait une crise ou pas.

Cette situation demande une prescription et un suivi médical. Vous devez donc avoir un médecin de famille ou un neurologue.

SITUATION C : J’ai mal à la tête plus de la moitié du temps.

Si vous avez des grosses crises, des crises modérées et des maux de tête de fond quasi constants, la situation est plus difficile. Vous prenez des cachets régulièrement. Vous ne savez plus quel mal de tête va dégénérer en vraie migraine. Votre tête (et souvent votre cou) fait presque toujours mal. Votre travail est pénible, la vie de famille aussi.  C’est ce qu’on appelle la migraine chronique. Il y a souvent un mal de tête médicamenteux associé.

 

Cette situation demande souvent une évaluation spécialisée.

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC, Neurologue, médecine des céphalées